RICODE

Les initiateurs du projet de création du réseau « RICODE » souhaitent renforcer l’expérience menée en 2010-2011 par l’Institut d’Histoire du Temps Présent et le Centre d’histoire judiciaire de Lille 2 en élargissant les coopérations avec d’autres équipes de recherche pour constituer un réseau de recherche interdisciplinaire autour du thème « Colonisations et décolonisations ». Les chercheurs de l’Institut d’histoire du droit de la Faculté de Droit et des Sciences sociales de l’Université de Poitiers (EA 3320) sont d’ores et déjà associés à ce réseau interdisciplinaire. Son fonctionnement reposera sur la convivialité, la liberté et la collégialité.
Il s’agit de mettre en commun les problématiques et les travaux entrepris par chaque équipe en dépassant les frontières des disciplines et en privilégiant une démarche interdisciplinaire réunissant, dans un premier temps, des historiens et des historiens du droit.
Les principaux objectifs du réseau sont les suivants :
– regrouper des enseignants chercheurs et des chercheurs rattachés à différents laboratoires, désireux de s’engager dans une démarche interdisciplinaire et travaillant déjà sur le thème retenu dans une des disciplines, telles l’histoire, l’histoire du droit, le droit, l’économie, la science politique, la sociologie, l’anthropologie etc. ;
– élargir le champ des réflexions et les « terrains » afin de prolonger les études sectorielles portant sur les différents empires coloniaux européens et extra-européens et ne se limitant pas à un pays ou à une région du monde ;
– fonder la réflexion sur le caractère interdisciplinaire des approches et des perspectives en laissant chaque discipline aborder le thème commun à travers les méthodes qui lui sont propres, et favoriser ensuite les échanges et les collaborations afin de créer les conditions
d’un regard nouveau et d’une connaissance partagée ;
– aborder les questions posées dans un esprit comparatiste avec le souci de croiser les analyses et de renouveler les grilles de lecture des événements et des évolutions ;
– ouvrir la voie à de nouvelles perspectives de collaboration et de coopération au niveau national et international.
Huit thèmes de recherche sont retenus :
– Réflexion sémantique sur les termes et les concepts utilisés comme, par exemple
« colonisation », « colonialisme » (le colonialisme est-il un système ? ),
« souveraineté » ( du mot à la chose)…
– Les théoriciens et les praticiens du droit colonial et d’outre-mer ;
– Rôle et usages du droit : étude des différentes formes de production normative et
conditions de leur réception aux niveaux institutionnel et sociétal ; liens entre droit et
événements historiques ;
– Administrations coloniales, formes de la domination, politiques de « modernisation »,
réformes conduites, résistances rencontrées ;
– Colonisations, décolonisations, religions et minorités;
– Luttes nationales et environnement international ;
– Décolonisations, continuités, discontinuités et ruptures ;
– Indépendances, trajectoires d’Etats et évolution des sociétés.
Des journées d’études, colloques et publications seront organisés sur les thèmes retenus
par les membres du réseau.

La thématique du carnet est identique à la thématique du réseau puisqu’il en constituera la « vitrine ».


Une réflexion au sujet de « RICODE »

  1. Ceci est un exemple d’un commentaire dans WordPress. Vous pouvez le modifier pour mettre ici des informations vous concernant ou concernant votre site afin que vos lecteurs en sachent un peu plus sur vous. Vous pouvez créer autant de commentaires que vous voulez, et gérer l’intégralité de votre contenu dans WordPress.

Les commentaires sont fermés.